Browsing Tag

Pénélope Jolicoeur

Blason_haguenau_67.svg
Tendances

Help Mich von Hawenaa !

Dans le microcosme mondial (même pas peur de l’oxymore..) qu’est la blogosphère, il y a mes chouchousles références absolues, avec au premier rang, au hasard question mode, Garance Doré et Isabelle, l’Accro de la mode . Parmi eux (et dans ce cas précis, je dirais elles) je mets sans hésiter Pénélope Jolicoeur ou encore Margaux Motin dont j’attends les posts avec un plaisir jamais déçu. Il y a aussi les perles, trouvées au hasard d’un heureux clic, tels www.thisisnotporn.net et ses photos exceptionnelles ou encore Bidulez (une copine de Pénélope Jolicoeur avec qui les échanges sur Twitter, notamment au sujet de Topchef étaient savoureux).

Aujourd’hui, il s’agit de soutenir le dernier défi de Mich von Hawenaa. Se définissant lui même comme un trublion, le jeune homme (ben oui il n’est quadra que depuis quelques jours mais il ne les fait pas…), originaire de la bonne ville de Haguenau (vi vi, comme notre septuple champion du monde de rallye WRC Sébastien Loeb) ambitionne de « faire entrer au moins une page de ce blog dans le Top Ten de Google sous la requête « Haguenau » avant la fin du mois d’avril ». Pour connaître Mich en live, je ne doute pas un instant qu’il parvienne à truster rapidement cette fameuse première page ! Pour preuve, il a aujourd’hui l’honneur des Dernières Nouvelles d’Alsace, LE journal local. Quand je vous dis qu’il faut lui donner un coup de main, ou plutôt de clic…

8610b578af1268b1fc57d55b66a8cfe4
Tendances

Passer l’été avec Pénélope(s)

Au risque de me répéter, la quête du Graal sac de l'été n'est pas une mince affaire et me préoccupe depuis quelques temps. Le hasard fait parfois bien les choses, pour preuve voici le lauréat d'un casting sévère.
Parmi mes blogs chouchous, celui de Pénélope Jolicoeur tient une belle place sur le podium. Drôle toujours, grinçant parfois, terriblement proche de nos préoccupations so girly sans être gnangnan, le blog de Pénélope me réjouit à chaque fois que j'y jette un oeil. Autant le dire simplement : j'adooore !
Naan, je vous vois venir, ce n'est pas l'homonymie qui me conditionne, ni un pseudo esprit corpo-pénélopien mais voilà, miss Jolicoeur a créé une édition limitée du sac fétiche des Petites… le Chanty. Pourquoi chercher plus loin quand il existe THE sac per-son-na-li-sé ? Le plus épineux sera sans doute de le préserver de l'intérêt qu'il a déjà suscité chez les minis-moi que je devine comploter pour me dépouiller… Prudence !

 

Un de mes strips préférés est celui du passage du portique de l'aéroport, du vécu véritable il y a quelques jours…

Précision pour celles et ceux qui ne la connaîtraient pas encore (il y en a ?) : en plus de son blog, Pénélope Bagieu (alias Jolicoeur) a déjà publié plusieurs ouvrages dont Ma vie est tout à fait fascinante (un régal), Joséphine ou encore Cadavre exquis (le petit dernier).

 

A découvrir et à lire sans modération.

 

 

 

88506ff6851aa2259d6a771d18912565
Mots & notes

Pénélope B. by Lady Pénélope

Parmi les paquets que le môssieur en rouge avait déposés sous le sapin se trouvait celui de ma grande sœur Tatamy. Un petit livre rose, so girly, La double vie de Pénélope B., d’Anne-Solange Tardy. L’histoire d’une provinciale «montée» à Paris pour y trouver amour, gloire et beauté mais surtout un travail. Celle-ci, au hasard de ses recherches sur le net, découvre la blogosphère et se lance dans l’aventure. Tiens tiens, ça me parle…

 

L’ouvrage est souvent drôle, parfois grinçant (les gloussements des autochtones devant les maladresses de la «débutante» me rappellent quelque chose) mais surtout terriblement évocateur. Pénélope B. lance son blog pour s’amuser et se prend au jeu rapidement. De là s’ensuivent les descriptions de l’angoisse de la page blanche quand le billet n’est pas terminé -voir pas commencé – à temps, le décompte du nombre de visites, les multiples consultations des commentaires… Si le prénom de notre bloggeuse avait de quoi me faire sourire, j’ai franchement beaucoup ri devant ce qui me rappelait étrangement mon quotidien.

 

Billets d’humeur, évocation d’une paire de ballerines ou d’un accessoire so hype au premier rang desquels les «menotinvan», bonne adresse à partager, réflexion quasi mystique sur le sujet du lendemain, nous y sommes, tout est là. La rédaction est souvent nocturne because activité professionnelle + vie de famille + vie tout court (comme dirait M’zelle Méca, «j’ai des amis») ne laissent que peu de latitude mais le rendez-vous est tenu sauf aléa technique (au passage, je n’ai toujours pas de TV et internet fait des caprices mais je préfère ne pas en parler sous peine de grandes eaux, pfff…).

Mais revenons à notre héroïne, cette Pénélope là n’attend pas son Ulysse mais trouve son Victor, Pénélope Jolicoeur nous régale des ses croquis (mention spéciale à la série Halloween, un pur régal) et votre Lady Penny ne pensait être accro aussi vite.

Il ne me reste plus qu’à attaquer la suite, Very Important Pénélope B. pour savoir ce qu’il advient de ma blogo-jumelle…