Lady Pénélope

Parce que le superflu est une chose très nécessaire...

China Rykiel

22 février 2012

Il y a quelques années, j’ai eu la chance de découvrir la maison Sonia Rykiel « de l’intérieur », une des dernières maisons de luxe indépendantes (la dernière ?) en France. Telle le village gaulois qui résiste à Rome, Sonia Rykiel n’était pas entrée dans le giron de PPR (Gucci, Bottega Veneta, Yves Saint Laurent, Alexander Mc Queen…) ou de LVMH (Louis Vuitton, Kenzo, Emilio Pucci, Marc Jacobs, Berluti…). J’avais à l’époque été accueillie, ainsi que d’autres nouvelles collaboratrices, par Nathalie Rykiel herself parce que l’esprit Rykiel c’est l’esprit de famille. Aujourd’hui, la maison passe pour 80% au groupe Fung Brands Limited et la même Nathalie Rykiel (nommée vice-présidente du conseil d’administration de la société) annonce « Nous avons ouvert les yeux sur le fait que nous sommes arrivés à la fin de notre modèle de gestion familiale« . L’opération devrait permettre « l’ouverture sur de nouveaux marchés« , mais marque la fin d’une époque. Fini l’esprit de famille, l’indépendance  et la french touch. Moi j’dis ça… :-(

Sources Reuters et AFP

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *